Anteprima Vino Nobile de Montepulciano 2021 – « Pieve » la nouvelle appellation toscane est née

Chaque année Consorzio Vino Nobile (Conseil Interprofessionnel) présente les derniers nés, les livrables de Vino Nobile.

Cette présentation a lieu au cœur de l’appellation, dans la petite ville de Montepulciano qui surplombe les belles collines toscanes entourées de vignes, la grande fierté de cette région.

Il s’agit d’un territoire qui a été une zone de production viticole pendant des siècles, témoin non seulement des progrès techniques de la culture viticole, mais aussi de l’impact géopolitique sur ces collines « nobles ».

Ces collines « nobles » sont connues comme un territoire viticole depuis le 17ème siècle.

C’est un endroit qui a attiré l’attention des élites et des familles nobles de la Toscane et a été reconnu comme l’une des meilleures régions viticoles de vins rouges.

Le Vino Nobile est considéré comme l’un des vins les plus estimés d’Italie depuis des siècles, celui qui fut le premier d’avoir obtenu en 1980 le label DOCG (Appellation d’Origine Contrôlée et Garantie).

Grace aux efforts du Conseil Interprofessionnel (née en 1965) et surtout de producteur eux mêmes, mais aussi la prise de conscience de produire les vins de qualité irréprochable, Vino Nobile di Montepulciano brille toujours à coté d’autres grands vins toscans.

Cette année nous découvrions Vino Nobile Annata 2018 et Riserva 2017, les deux millésimes livrables dès à présent.

Je reviendrai plus en détailles un peu plus loin dans cette chronique sur les caractéristiques de ces deux millésimes avec quelques de mes coups de cœur.

Tout d’abord, j’aimerai m’arrêter plus longuement sur une nouvelle catégorie de Vino Nobile, que Consorzio a bien voulu garder en secret jusqu’à dernier moment et nous a dévoilé avec beaucoup de conviction et de fierté, c’est la dénomination « Pieve » qui va se placer tout la haut de la pyramide. Elle arrivera sur le marché seulement en 2024, pas étonnant, connaissant de longs élevages de Vino Nobile.

 Le mot « Pieve » correspond à une église, une paroisse sur une zone géographique délimité et particulier, son rôle religieux, économique et politique fut très importent autrefois.

L’idée de donner naissance à la mention Vino Nobile di Montepulciano « Pieve » découle d’une étude géologique et pédologique des sols combiné avec des archives anciens jusqu’au cadastre Leopoldino de 1800, afin d’identifier les 12 « Pievi » qui vont caractériser le summum qualitatif des vins de Montepulciano dans les années à venir.

Bien évidemment, cette démarche a nécessité le consentement et la participation collective de producteurs de Vino Nobile.

Sans aucun doute, ils étaient favorables, car ça va encore renforcer la position et la qualité de Vino Nobile ainsi que la qualité incontestable de son terroir.

Le vin produit à Montepulciano ne pourra utiliser la dénomination Vino Nobile di Montepulciano « Pieve » que s’il respecte les normes de qualité imposées par le conseil interprofessionnel des producteurs membres soit :

Vignobles âgés de minimum 15 ans qui fait partie de l’un de 12 « Pievi ».

85% minimum de Sangiovese avec maximum de 15% de cépages indigènes (Canaiolo, Ciliegiolo, Colorino et Mammolo)

36 mois d’élevage dont au minimum 12 mois sous bois et 12 mois en bouteille avant la commercialisation.

Les 12 « Pievi » sont de véritables unités géographiques et géologique repertoriés selon le model connu sur le territoire de Barolo, Barbaresco et Soave en Italie, ils seront mentionnés avant chaque « Pieve » sur l’étiquette des vins en bouteille.

Chaque vin pour pouvoir revendiquer la mention « Pieve » se verra passer par une commission d’agrément qui aura une lourde tâche d’évaluer les caractéristiques correspondant au cahier des charges.

Nous avons pu déguster ces 12 « Pievi » sur le millésime 2020, bien sûr nous sommes en présence de vins d’une très grande qualité, racés, porteur d’un vrai message, qui viennent de terroirs identitaires, qui ont subis de vinifications soignées, mais attendons 2024 quand ils sortirons sur le marché pour donner un avis définitif.

Voici la collection de 12 « Pievi »

Pieve Cervognano

Pieve Cerliana

Pieve Caggiole

Pieve Sant’Albino

Pieve Valiano

Pieve Ascianello

Pieve San Biagio

Pieve Le Grazie

Pieve Gracciano

Pieve Badia

Pieve Argiano

Pieve Valardegna

Dans cette nouvelle catégorie on n’est vraiment pas loin de la notion de « Climat » en Bourgogne.

Aujourd’hui on remarque plus en plus fréquemment une prise de conscience et une volonté de producteurs, produire les vins identitaires, qui correspondent à son lieu de naissance, son terroir unique, son cépage qui découle de ce lieu, les vins qui ont une vraie histoire à raconter.

Le consommateur d’aujourd’hui est très connaisseur, très averti et il en demande plus en plus ce type de vins identitaires et uniques qui ne ressemblent pas à aucun d’autre.

Bien évidemment, il ne faut pas ignorer non plus, que de vins de masse, vins de marques existent et existerons toujours.

Vino Nobile en bref :

Vino Nobile de Montepulciano est une petite appellation de 1245 ha de vignes avec 357 ha qui produisent Rosso di Montepulciano, au total 2000 ha de vignes sont plantés sur ce territoire.

230 vignerons dont 76 producteurs embouteilleurs font partie du Consorzio (Conseil Interprofessionnel) dans les 20 communes qui l’entourent le village médiéval de Montepulciano du nord-est au sud, ils détiennent 90% de toute la surface viticole.

12 juillet 1966 Vino Nobile de Montepulciano obtient son DOC (AOC) et dès 1 juillet 1980 passe en DOCG (Appellation d’Origine Contrôlée et Garantie), la plus haute catégorie dans la pyramide des appellations d’origine.

Assemblage au minimum 70% de Sangiovese (« Prugnolo Gentile ») avec un maximum de 30% d’autres cépages toscans.

Les vins Vino Nobile DOCG peuvent être mis en marché dès mois de janvier après 24 mois d’élevage minimum, en revanche, pour Riserva, après 36 mois dont 12 mois sous bois (pour chacune de deux catégories) avec 6 mois minimum de maturation en bouteille. 

Millésime 2018 en bref  (classé 4* – excellent)

La gestion du vignoble pendant tout le cycle végétatif de la vigne était particulièrement complexe en 2018.

Beaucoup de précipitations avec des sols saturés en eau empêchaient parfois l’utilisation des équipements mécaniques nécessaires pour la bonne gestion de sols, afin d’éliminer des risques importants de maladies.

En raison de l’humidité très élevée, les vignerons étaient confrontés sans cesse à des risques très élevés des attaques du mildiou.

En revanche, à partir de la période de floraison, il suffisait de surveiller la maturation des baies et de décider du moment de la récolte.

Les conditions favorables de septembre et octobre ont permis aux grappes de mûrir complètement et être récoltées au bon moment.

En plus de la maturité technologique nécessaire, une excellente maturité phénolique a été atteinte.

En termes de quantité, la production était inférieure d’environ 15% par rapport à la moyenne de dernières années.

 Les vins de 2018 se caractérisent par des robes rubis intenses et profondes  avec une teneur en alcool moyenne.

En bouche, ils sont fruités avec la texture tannique extrêmement veloutée et agréable sans aucune dureté.

Ils ne nécessiteront pas de très longues périodes de vieillissement pour exprimer pleinement leur potentiel.

Millésime 2017 en bref (classé 5* – exceptionnel)

2017 a été un défi de taille pour tous les viticulteurs, qui ont dû faire face à l’une des années les plus sèches de ces dernières décennies.

L’absence de pluie accompagnée de températures au-dessus de la moyenne saisonnière avec des sommets extrêmement élevés, notamment en juillet et en août.

Ce seulement au début de septembre que la pluie arrive, pas de grosses précipitations mais suffisamment pour interrompre la chaleur qui avait durement éprouvé les vignes pendant cette longue période. Elle est arrivée encore à temps pour que les raisins atteignent le bon niveau de la maturité sans se dessécher.

Pour faire face à ces conditions météorologiques très inhabituelles, la gestion du vignoble était très complexe. Grâce à l’attention minutieuse de producteurs à chaque étape, ils ont pu amener des raisins parfaitement sains d’excellente qualité à la cave.

Au final, le seul problème de cette vendange, c’est les quantités inferieures à la moyenne ; mais avec une qualité remarquable.

Les vins sont concentrés avec une belle intensité aromatiques, vives et profondes, belle énergie, avec des notes de fruits noirs très intenses et mûrs, es tanins sont soyeux. Malgré cette météo très solaire, les vins gardent une belle fraicheur avec une bonne acidité .

Nous avons pu déguster 86 cuvées dans différentes catégories et différents millésimes y compris une vingtaine de Nobile déjà commercialisée du 2017 à 2012.   

Coups de cœur Vino Nobile 2018 :

Boscarelli

Il Molinaccio « la Spinosa »

Tenutta di Gracciano della Seta

De’Ricci

Dei

Icario

Bindella « I Quadri »

Lombardo

Poliziano

Tenuta Trerose « Santa Caterina »

Coups cœur Vino Nobile Riserva 2017

Lunadoro « Quercione »

Boscarelli

Fattoria della Talosa

Podere della Bruciata « Casiro »

Carpineto

Icario « Vitaroccia »

Le Bèrne

Tenuta Valdipietta

La Braccesca « Vigneto Santa Pia 

.

Point économique :

En 2020, 5,6 millions de bouteilles de Vino Nobile et 2,5 millions de bouteilles de Rosso di Montepulciano ont été mises sur le marché.

Les vins de Montepulciano, Nobile et Rosso se port très bien à l’international avec 78% de vins exportés, 22% reste sur le marché italien, dont presque 50% de ventes sont réalisées en Toscane.

L’Allemagne reste le premier marché de Nobile avec 43% de part d’exportation, le deuxième importateur les Etats-Unis avec 22 %, la Suisse 3e marché avec 14,5% d’importations, l’Europe importe 8%.

Succès également pour les marchés asiatiques, balkaniques et hors UE qui représentent plus de 7 % des exportations.

Adresses utiles :

www.consorziovinonobile.it